Accueil Site Accueil Maisons
Dernière mise à jour le 3-01-2011

Chauffage à granulés de bois

Le mieux aurait été de ne pas avoir besoin de chauffer la maison, en faisant une maison passive...

Seul le chauffage au bois me paraissait écologiquement le plus satisfaisant.

Les chauffages à granulés de bois m'ont semblé les plus adaptés.

  • Faible pollution: l'émission de polluant lors de la combustion est la plus faible parmis tous les systèmes de chauffage au bois (et oui, se chauffer au bois pollue également...)
  • La livraison des granulés de bois est assurée dans ma région (département de l'Ain dans la région Rhône Alpes) à un tarif raisonnable
  • L'inconvénient: besoin de l'électricité pour fonctionner.

Avec une chaudière à granulés de bois:

  • Alimentation automatique en granulés de bois
  • Utilisation comme d'une chaudière normale, avec allumage automatique et programmation
  • Production d'eau chaude, sauf l'été

=> Solution écologique et économique au fonctionnement


La chaudière dans le garage, avec une vis pour récupérer le granulés dans le silo à granulés. En haut un ballon tampon.


La chaudière de face, avant isolation des tuyaux.

Installation effectuée par la société PADICS

Consommation

Pour répartir les charges, il y a un compteur d'énergie par maison, après le ballon tampon, au départ de chaque maison. Ce qui permet de connaître les besoins de chaque maison.

Après avoir retiré l'estimation de la part pour l'eau chaude sanitaire, les consommations mesurées sont les suivantes:

  Maison 1 Maison 2 Total Coût du kW en granulés
Saison de chauffe 2006-2007 7 900 kWh 10 700 kWh 18 600 kWh première année de fonctionnement, démarrage plutôt difficile
Saison de chauffe 2007-2008 11 800 kWh 15 000 kWh 26 800 kWh 0,058 euro/kWh de chauffage
         

Saison de chauffe 2007-2008

Compteurs d’énergie pour la saison de chauffe 2007-2008 :
Maison 1 (Franck) : 12 200 kWh
Maison 2 (Sylvie) : 15 900 kWh
Total : 28 100 kWh

De ces chiffres, il faut retirer la partie dédiée à l’eau chaude, estimée en fonction de la consommation hors saison de chauffe du chauffe-eau en mode électrique. Je retire donc 400 kWh sur la maison 1 et 900 kWh sur la maison 2.

Maison 1 (Franck) : 11 800 kWh
Maison 2 (Sylvie) : 15 000 kWh
Consommation électrique de la chaudière et des pompes de circulation : 1340 kWh

Chaque maison a un SHON de 163 m2 et une surface habitable de 130 m2. Le volume est d’environ 400 m3, notamment un grand volume englobant le séjour jusqu’à 6 mètres et la mezzanine.
Pour la maison 2, occupée par 2 adultes et 2 enfants, relativement significative:
- Performance au m2 habitable : 15000 / 130 = 115 kWh/m2 habitable
- Performance au m2 SHON : 15000 / 163 = 92 kWh/m2 SHON
- Performance au m3 : 15000 / 400 = 38 kWh/m2

A noter que la température intérieure est plutôt de 21-22°C dans la maison 2. Ramenée à une base de 19°C (illusoire!) pour les comparaisons, en retirant 14% sur les besoins de chauffage, on obtiendrait:
- Performance au m2 habitable : 12900 / 130 = 100 kWh/m2 habitable
- Performance au m2 SHON : 12900 / 163 = 80 kWh/m2 SHON
- Performance au m3 : 12900 / 400 = 32 kWh/m2

Coût en granulés

La consommation de 8 tonnes me parait fiable à 2-3 % près.

A 205 euros TTC la tonne de granulés en vrac livrée, le coût est de 1640 euros.
Pour la maison 2 cela représente 932 euros pour les 15 900 kWh consommés (chauffage et eau chaude).
Cout du kWh de chauffage : 1 640 euros / 28 100 kWh = 0,058 euros/kWh

Rendement de l'installation

Le rendement de l’installation incluant la chaudière et le ballon tampon peut être calculé.
Si on suppose une valeur énergétique du kg de granulés à 4,7 kWh, 8000 kg aurait du produire 37600 kWh. L’installation a produit 75% de cette valeur.
Si on suppose une valeur énergétique du kg de granulés à 5 kWh, 8000 kg aurait du produire 40000 kWh. L’installation a produit 70% de cette valeur.
D’après ces estimations, le rendement de l’installation est compris entre 70% et 75%.

Le rendement de la chaudière, dans les conditions optimales, est annoncé par le fabricant à 89%. Si on suppose le rendement moyen (petite et grande allure) entre 80 et 85 %, il y aurait 10 à 15% de perte entre la sortie de chaudière et les compteurs d’énergie, soit des déperditions dans le ballon tampon et les tuyaux le reliant d’un coté à la chaudière et de l’autre aux compteurs. Tous les tuyaux sont isolés. La chaudière était entretenue régulièrement et les réglages me paraissaient corrects. En petite allure, les températures de fumées étaient entre 110 et 130°C, et en grande allure autour de 150°C, ce qui indique des bons taux de récupération de chaleur, grâce à une première saison de chauffe d’expérience.
La chaudière envoie dans le ballon tampon de l’eau à 80°C. Même si le ballon tampon est bien isolé, il est situé dans le garage non chauffé. Les écarts de température sont importants et peuvent justifier des déperditions conséquentes. J’envisage une isolation complémentaire du ballon tampon.